En principe, il n’y a pas de raison de s’opposer à une vaccination contre le COVID-19 dans le cas d’une épilepsie existante. On considère que les risques d’une vaccination sont plus faibles que ceux de ne pas recevoir le vaccin contre le COVID-19. L’épilepsie ne présente pas à elle seule un risque accru, alors respectez les directives de vaccination pour votre groupe d’âge.
La Ligue suisse contre l’épilepsie recommande également : “Toute vaccination peut déclencher des effets indésirables à court terme, tels que des maux de tête ou de la fièvre. Comme la fièvre peut dans certains cas favoriser des crises d’épilepsie, nous recommandons dans ce cas d’abaisser la température corporelle à l’aide de médicaments réduisant la fièvre (ou des mesures physiques telles qu’envelopper les mollets avec du froid). Des interactions entre le vaccin et les anticonvulsants paraissent extrêmement peu probables.”

Une communication détaillée peut également être trouvée sur le site web de la Ligue française contre l’épilepsie. Vous trouverez ici la déclaration jointe du IBW et de l’ILAE en anglais.