Si une personne bénéficiant d’une assistance est malade ou renonce au travail des assistants afin de se protéger contre la maladie COVID-19, elle doit continuer à payer le salaire des assistants. L’AI reconnaîtra cette obligation de continuer à payer les salaires conformément à l’article 39h paragraphe 2 IVV jusqu’à nouvel ordre. Dans ces cas, aucun certificat médical n’est requis. Il faut vérifier si une partie du travail peut encore être effectuée, par exemple si un assistant peut continuer à s’occuper de l’administration ou des achats).

Ces paiements de salaire continus sont payés par l’AI pendant la situation extraordinaire et ne sont pas crédités sur la contribution d’assistance annuelle. Ce règlement est destiné à permettre aux assistants de réduire le nombre d’assistants employés et d’augmenter ainsi la charge de travail de chaque assistant.

Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sur le site web “Inclusion Handicap“.