Il exi­ste plu­sieurs types d’épilepsie (com­me l’épilepsie myo­clo­ni­que juvé­ni­le) qui dis­pa­rais­sent lorsque le cer­veau se déve­lo­p­pe. Les enfants con­cer­nés n’ont plus besoin de prend­re de médi­ca­ments et n’ont plus de cri­ses. Mais cela ne s’applique pas de maniè­re géné­ra­le à tou­tes les for­mes d’épilepsie.