La plu­part des métiers peu­vent être exer­cés mal­gré une épi­lep­sie, mais il exi­ste des restric­tions dans ceux où les cri­ses con­sti­tu­ent un ris­que pour soi-même ou pour les autres. Il n’est pas rare dans ces cas de devoir renon­cer à sa pro­fes­si­on. Par­fois, il suf­fit de prend­re des mes­u­res de sécu­ri­té. Les pos­si­bi­li­tés doiv­ent être étu­diées au cas par cas. Vous trou­ve­r­ez ici des infor­ma­ti­ons com­plé­men­taires sur le thè­me «Vie pro­fes­si­on­nel­le et épi­lep­sie».