Devenir adulte

Deve­nir adul­te est un pro­ces­sus com­ple­xe pour tous les ado­le­scents, qui doiv­ent app­rend­re à gérer de nou­veaux droits, mais aus­si de nou­vel­les obli­ga­ti­ons et responsa­bi­li­tés. L’entrée dans la vie adul­te rési­de moins dans l’obtention de nou­vel­les liber­tés que dans l’accession à l’indépendance. Pour les per­son­nes souf­frant d’un han­di­cap, le défi de cet­te tran­si­ti­on est encore plus grand. Les enfants att­eints d’épilepsie souf­frent sou­vent de trou­bles ou de han­di­caps con­co­mitants; l’entrée dans la vie adul­te con­traint donc la famil­le à des réfle­xi­ons pra­ti­ques et orga­ni­sa­ti­on­nel­les sur l’avenir du jeune.

Pour les jeu­nes épi­lep­ti­ques com­me pour leurs par­ents, l’indépendance et l’autodétermination sont donc des que­sti­ons cru­cia­les. L’évaluation cor­re­spondan­te doit cer­tes être effec­tuée au cas par cas, mais voi­ci quel­ques pistes utiles:

Formation professionnelle initiale

Les jeu­nes doiv­ent suiv­re une for­ma­ti­on pro­fes­si­on­nel­le initia­le à la fin de l’école ordinaire. C’est une péri­ode per­tur­ban­te sur le plan émo­ti­on­nel, car elle impli­que une pre­miè­re appro­che du mon­de du travail.

Les jeu­nes att­eints de han­di­cap et leurs par­ents obti­en­dront éga­le­ment des infor­ma­ti­ons uti­les auprès de Pro Infirmis:

Plus d’in­for­ma­ti­ons

Travail

La recher­che d’un emploi est une étape de la vie importan­te et sou­vent com­ple­xe. Pour les jeu­nes att­eints d’épilepsie et leurs par­ents, elle s’accompagne pro­ba­ble­ment de dou­tes et d’inquiétudes encore plus mar­qués. Il arri­ve que les sou­haits se heur­tent aux restric­tions, ce qui ne doit tou­te­fois pas empêcher les per­son­nes att­ein­tes d’épilepsie de trou­ver une acti­vi­té pro­fes­si­on­nel­le épanouissante.

Pour des rai­sons pra­ti­ques liées au mon­de du tra­vail, nous recom­man­dons un sou­ti­en de Pro Infir­mis dans ce domai­ne aussi:

Plus d’in­for­ma­ti­ons

Assurances sociales

Le site Inter­net de l’AVS/AI infor­me en détail sur les pos­si­bi­li­tés de sou­ti­en dans les situa­tions fami­lia­les où une aide finan­ciè­re est nécessaire.

Plus d’in­for­ma­ti­ons