Finances et droit

Le dia­gno­stic d’épilepsie sou­lè­ve rapi­de­ment des que­sti­ons finan­ciè­res et juri­di­ques. Nous avons réuni les princi­pa­les pour vous ici.

Finan­ces
Droit
Con­seil

Finances

Les cau­ses des pro­blè­mes d’argent sont mul­ti­ples et la cri­se finan­ciè­re sur­vi­ent par­fois plus vite qu’on ne le pen­se. Mais bien sou­vent, les per­son­nes qui ont des dif­fi­cul­tés et ne savent plus com­ment s’en sor­tir n’osent pas deman­der de l’aide. Pour­tant, il n’y a pas de hon­te à cela et plus tôt on se fait épau­ler, mieux la cri­se peut être surmontée.

Les ennuis s’étendent fré­quem­ment à de mul­ti­ples domai­nes: la per­te d’emploi s’accompagne par exemp­le de sou­cis de cou­p­le ou de san­té. Et lorsque l’on ne s’en sort pas mal­gré un tra­vail sala­rié, il n’est pas évi­dent de trou­ver un logement.

Les per­son­nes en détres­se qui ne sont pas en mes­u­re de se prend­re en char­ge ont droit à des aides per­son­nel­les et éco­no­mi­ques. Cha­que com­mu­ne pos­sè­de un ser­vice social qui inter­vi­ent dans ce type de cas.

Out­re l’aide socia­le, il con­vi­ent de véri­fier les éven­tu­els droits auprès des assuran­ces socia­les tel­les que l’assurance-chômage (AC), l’assurance-invalidité (AI), la cais­se de pen­si­ons, l’assurance-vieillesse et sur­vi­vants (AVS), les pre­sta­ti­ons com­plé­men­taires, la réduc­tion de prime d’assurance-maladie (RIP), etc.

Out­re les orga­nis­mes publics, il exi­ste un grand nombre de ser­vices de con­seil et de sou­ti­en reli­gieux et pri­vés. Ceux-ci étu­di­ent les deman­des et appor­tent une assi­stance con­crè­te, sans for­ma­li­tés, par­fois aus­si sous for­me d’aides immé­dia­tes com­me des pos­si­bi­li­tés d’hébergement ou des dis­tri­bu­ti­ons de repas.

Epi-Suis­se con­seil­le éga­le­ment les per­son­nes att­ein­tes d’épilepsie qui sont con­fron­tées à des dif­fi­cul­tés finan­ciè­res et les aide à trou­ver le bon inter­lo­cu­teur et le sou­ti­en appro­prié. Con­ta­c­tez not­re ser­vice de con­seil.

Droit

Les adul­tes att­eints d’épilepsie et les par­ents d’enfants att­eints d’épilepsie sont con­fron­tés à une mul­ti­tu­de d’interrogations. Les que­sti­ons de droit des assuran­ces socia­les, en par­ti­cu­lier, ryth­ment le quotidien.

Aut­re sujet cru­cial: l’indépendance ou le sou­ti­en au quo­ti­di­en d’un adul­te ou d’un jeu­ne pro­che de sa majo­ri­té. Mon enfant majeur ou moi-même avons-nous besoin d’un cura­teur? Qui doit jou­er ce rôle et quels sont les domai­nes qui doiv­ent être régis? Les répon­ses à ces que­sti­ons et à d’autres figu­rent dans le droit de la pro­tec­tion de l’adulte qui est entré en vigueur en 2013 et a rem­pla­cé le droit des tutelles.

Le nou­veau droit vise en par­ti­cu­lier à ren­forcer l’autodétermination des per­son­nes con­cer­nées. Au lieu d’amateurs com­me c’était le cas jus­que-là, des spé­cia­li­stes doiv­ent désor­mais pro­po­ser un sou­ti­en indi­vi­du­el avec des cura­tel­les sur mes­u­re. Que faut-il fai­re, à quel moment et auprès de qui pour que les per­son­nes att­ein­tes d’épilepsie soi­ent en mes­u­re d’identifier et de signa­ler pré­co­ce­ment leurs reven­di­ca­ti­ons? Quels sont les droits et les pos­si­bi­li­tés de sou­ti­en qui existent?

Epi-Suis­se vous épau­le dans le cad­re des que­sti­ons de droit des assuran­ces socia­les et de droit de la pro­tec­tion de l’adulte et vous met en rela­ti­on avec des experts dans ce domai­ne. N’hésitez pas à nous con­ta­c­ter à cet­te fin.

Les ser­vices de con­sul­ta­ti­on juri­di­que et infor­ma­ti­ons en ligne ci-après vous aide­ront également:

Services de consultations

Epi-Suis­se vous épau­le dans le cad­re des que­sti­ons de droit des assuran­ces socia­les et de droit de la pro­tec­tion de l’adulte et vous met en rela­ti­on avec des experts dans ce domaine.