Loading...
Couple2017-08-25T13:13:40+00:00

Couple

Pour la plupart des personnes atteintes d’épilepsie, être en couple, se marier et avoir des enfants va autant de soi que pour les personnes en bonne santé. Toutefois, le ou la partenaire qui n’est pas atteint(e) d’épilepsie est lui aussi affecté par la maladie.

Comme dans toutes les relations intactes et solides, la capacité à se mettre à la place de l’autre, la confiance et la franchise sont nécessaires pour échanger au sujet des craintes et soucis personnels. Il est dès lors important que le ou la partenaire accepte la maladie et ses manifestations (par exemple crises qui se produisent en public) et soit prêt à des concessions qui visent le bien-être de la personne atteinte d’épilepsie (par exemple l’aménagement des horaires de sortie le soir).

La vie en couple n’est pas toujours un long fleuve tranquille, la maladie peut compliquer le quotidien. Notre service de conseil social est présent pour vous écouter et vous conseiller en cas de questions.

Conséquences de l’épilepsie sur la sexualité

Les médicaments antiépileptiques et l’épilepsie elle-même peuvent avoir des conséquences sur la sexualité. Les effets secondaires peuvent affecter le désir (libido), la capacité d’excitation et l’orgasme. Cela vaut tant pour les femmes que les hommes, mais dépend du type d’épilepsie et des antiépileptiques utilisés. Les troubles de l’érection sont par exemple courants chez les hommes atteints d’épilepsie. Chez les femmes, le problème réside davantage dans des troubles hormonaux, qui peuvent entraîner des irrégularités du cycle et une forte prise de poids. Dans ce cas, il est important de pouvoir s’entretenir en toute confiance avec le neurologue traitant.