Faire le bien au-delà de sa propre vie

Beau­coup de gens veu­lent fai­re le bien après leur mort et sou­ten­ir une orga­ni­sa­ti­on cari­ta­ti­ve avec leur héri­ta­ge. Cela leur don­ne la cer­ti­tu­de que non seu­le­ment leurs pro­ches sont bien soi­g­nés, mais aus­si que beau­coup de bien sera fait pour les per­son­nes qui n’ont pas tou­jours la vie facile.

Avec un héri­ta­ge ou un legs, vous pou­vez amé­lio­rer con­sidé­ra­ble­ment la qua­li­té de vie des per­son­nes att­ein­tes d’é­pi­lep­sie. Nous ser­i­ons heu­re­ux que vous inclu­iez Epi-Suis­se dans vot­re testa­ment. C’est un signe pré­cieux de soli­da­ri­té et aus­si de con­fi­an­ce dans not­re orga­ni­sa­ti­on et not­re enga­ge­ment envers les per­son­nes att­ein­tes d’épilepsie.

Testament, legs, héritage

Si vous sou­hai­tez uti­li­ser vot­re héri­ta­ge pour sou­ten­ir les per­son­nes att­ein­tes d’é­pi­lep­sie, vous pou­vez men­ti­on­ner Epi-Suis­se dans vot­re testa­ment. Pour ce fai­re, vous avez besoin d’un testa­ment juri­di­que­ment val­ab­le dans lequel vous inscri­vez ce testa­ment et léguez un héri­ta­ge ou un legs à Epi-Suisse.

Dans le cas d’u­ne suc­ces­si­on, Epi-Suis­se devi­ent cohé­ri­tier et vous nous léguez une par­tie de vot­re suc­ces­si­on, géné­ra­le­ment un cer­tain pour­cen­ta­ge de vot­re quo­te-part libre­ment disponible.

Avec un legs, vous pou­vez spé­ci­fier dans vot­re testa­ment un mon­tant fixe que vous sou­hai­tez donner.

Sans testa­ment, vos biens seront dis­tri­bués con­for­mé­ment à la loi. S’il n’y a pas d’hé­ri­tiers légaux, l’en­sem­ble de vot­re suc­ces­si­on revi­ent à l’État.

N’hé­si­tez pas à nous con­ta­c­ter, nous serons heu­re­ux de vous conseiller :

Conseils sur votre don