COVID-192021-01-08T15:48:09+01:00

Coronavirus et épilepsie

Nous rece­vons actu­el­lement de nombreu­ses deman­des de rens­eig­ne­ments sur le sujet du coro­na de la part de per­son­nes con­cer­nées et de par­ents d’en­fants att­eints d’é­pi­lep­sie. Nous avons ras­sem­blé ici un ensem­ble de que­sti­ons import­an­tes. Vous pou­vez nous envoy­er vos que­sti­ons (voir la page Con­ta­ct).

Pour les pro­blè­mes spé­ci­fi­ques, not­re ser­vice de con­seil social est tou­jours là pour vous.

Les infor­ma­ti­ons de l’OFSP sont éga­le­ment dis­po­ni­bles en lan­gue faci­le et en lan­gue des signes.

Com­ment trou­ver un sou­ti­en dans la vie de tous les jours ?2020–04-23T10:53:51+02:00

Il exi­ste main­ten­ant diver­ses off­res où vous pou­vez trou­ver des per­son­nes qui pro­po­sent leur aide de maniè­re soli­dai­re. Vous pou­vez trou­ver de l’ai­de dans vot­re régi­on via les pla­te­for­mes suivantes :

https://coronaide.ch : Trou­ver de l’aide ou en proposer

https://coronaide.ch : orga­ni­sé en grou­pes région­aux dans tou­te la Suisse

https://www.fiveup.org/francais : trou­ver de l’ai­de via l’application

suisseresponsable.ch : éga­le­ment via l’application

benevol-jobs.ch : pla­­te-for­­me de pla­ce­ment pour le tra­vail béné­vo­le en Suisse

https://www.swissvolunteers.ch/fr : met gra­tui­te­ment à dis­po­si­ti­on sa pla­­te-for­­me de coor­di­na­ti­on des volontaires.

Trois sites pour vous faci­li­ter les cour­ses et achats de pre­miè­res nécessités :

http://www.lacourse-suisse.ch/

https://www.coop.ch/fr/entreprise/livraisons-a-domicile.html

https://www.amigos.ch/fr/produits-gmvd/

Veuil­lez con­sul­ter le site web de vot­re muni­ci­pa­li­té ou appe­­lez-la. Les muni­ci­pa­li­tés tien­nent éga­le­ment des listes de per­son­nes qui peu­vent fai­re des achats, par exemple.

Com­ment puis-je m’occuper de ma san­té men­ta­le ?2020–04-20T16:29:24+02:00

Vous pou­vez con­ta­c­ter not­re ser­vice de con­seil social si vous avez des inquié­tu­des et des crain­tes con­cer­nant la situa­ti­on actuelle.

Vous pou­vez éga­le­ment trou­ver des infor­ma­ti­ons géné­ra­les sur SantéPsy.ch, la pla­te­for­me de san­té men­ta­le sur le nou­veau coro­na­vi­rus de l’OFSP.

Quel type de mes­u­res con­cer­ne l’AI ?2020–04-20T16:31:53+02:00

La Con­fé­dé­ra­ti­on a adop­té diver­ses mes­u­res con­cer­nant l’AI. Le blo­ca­ge des délais jus­qu’au 19.4.20 (sta­tut : 8.4.20) ain­si que les règle­ments con­cer­nant la con­tri­bu­ti­on d’as­si­stance et l’allo­ca­ti­on de soins inten­si­fs revêtent une import­ance par­ti­cu­liè­re. Vous trou­ve­r­ez de plus amp­les infor­ma­ti­ons sur le site web de Pro­cap Suis­se et des détails sur les dif­fé­ren­tes mes­u­res du gou­ver­ne­ment fédé­ral sur le site de l’O­FAS.

Le salai­re des assi­stants doit-il éga­le­ment être ver­sé en cas de dis­pen­se d’assistance ?2020–04-20T17:00:52+02:00

Si une per­son­ne béné­fi­ci­ant d’u­ne assi­stance est mala­de ou renon­ce au tra­vail des assi­stants afin de se pro­té­ger cont­re la mala­die COVID-19, elle doit con­ti­nu­er à pay­er le salai­re des assi­stants. L’AI recon­naî­tra cet­te obli­ga­ti­on de con­ti­nu­er à pay­er les salai­res con­for­mé­ment à l’ar­ti­cle 39h para­gra­phe 2 IVV jus­qu’à nou­vel ord­re. Dans ces cas, aucun cer­ti­fi­cat médi­cal n’est requis. Il faut véri­fier si une par­tie du tra­vail peut encore être effec­tuée, par exemp­le si un assi­stant peut con­ti­nu­er à s’oc­cup­er de l’ad­mi­ni­stra­ti­on ou des achats).

Ces paiements de salai­re con­ti­nus sont pay­és par l’AI pen­dant la situa­ti­on extra­or­dinaire et ne sont pas cré­di­tés sur la con­tri­bu­ti­on d’as­si­stance annu­el­le. Ce règle­ment est desti­né à per­mett­re aux assi­stants de rédu­i­re le nombre d’as­si­stants employ­és et d’aug­men­ter ain­si la char­ge de tra­vail de cha­que assistant.

Vous trou­ve­r­ez de plus amp­les infor­ma­ti­ons à ce sujet sur le site web “Inclu­si­on Han­di­cap”.

Tra­vail à court ter­me pour les assi­stants2020–04-20T16:33:50+02:00

Les béné­fi­ci­ai­res de l’ai­de n’ont pas droit à une indem­ni­té de chô­mage partiel.

Où puis-je annon­cer des emplois tem­por­ai­res COVID-19 ?2020–04-20T16:34:48+02:00

Les insti­tu­ti­ons socia­les et les per­son­nes béné­fi­ci­ant d’u­ne assi­stance AI peu­vent publier gra­tui­te­ment des off­res d’emploi sur le site avenirsocial.ch/fr afin de com­bler les pénuries actuelles.

Les per­son­nes att­ein­tes d’épilepsie font-elles par­tie du grou­pe à ris­que pour le COVID-19 ?2020–04-20T16:42:26+02:00

L’or­ga­ni­sa­ti­on pro­fes­si­on­nel­le médi­ca­le, la Ligue suis­se cont­re l’é­pi­lep­sie, a exami­né le ris­que pour les per­son­nes souf­frant d’é­pi­lep­sie et émet la noti­fi­ca­ti­on sui­v­an­te : Selon les con­nais­san­ces actu­el­les, il n’y a AUCUN ris­que accru dû à l’é­pi­lep­sie. Le virus coro­na est encore rela­ti­ve­ment nou­veau et une gran­de par­tie de celui-ci n’a pas encore fait l’ob­jet de recher­ches appro­fon­dies. A ce jour et selon les con­nais­san­ces actu­el­les, il n’y a pas de dan­ger immé­di­at accru dû à une épi­lep­sie exi­stan­te uniquement.

En l’é­tat actu­el des don­nées sci­en­ti­fi­ques, le virus coro­na repré­sen­te une menace par­ti­cu­liè­re pour les per­son­nes souf­frant de mala­dies pul­mon­aires prée­xi­stan­tes, d’un système immu­ni­taire affai­b­li (par exemp­le en rai­son du can­cer ou du sida), de dia­bè­te ou de mala­dies car­dia­ques et réna­les gra­ves. En out­re, les per­son­nes âgées sont évi­dem­ment plus expo­sées que les jeu­nes et les enfants. Si une per­son­ne att­ein­te d’épilepsie déve­lo­p­pe une fiè­v­re due à une infec­tion coro­na, il exi­ste un ris­que — com­me pour tou­te mala­die fébri­le (grip­pe, infec­tion urin­aire, etc.) — d’aug­men­ta­ti­on des cri­ses (mais non que la mala­die Covid-19 devi­en­ne auto­ma­ti­que­ment plus grave).

Com­ment puis-je me pro­té­ger et pro­té­ger les autres ?2020–04-20T16:38:47+02:00

Les règles de pré­cau­ti­on habi­tu­el­les selon l’OFSP s’ap­p­li­quent à tous. Les voici :

  • Gar­dez une distance mini­ma­le de 2 m par rap­port aux autres personnes
  • Se laver les mains fré­quem­ment et soigneusement
  • Pas de poi­g­née de main
  • Tous­ser et éter­nu­er dans le creux de vot­re bras
  • Rester à la mai­son autant que pos­si­ble (“éloi­g­ne­ment social”)

Vous trou­ve­r­ez des infor­ma­ti­ons actua­li­sées sur le site de l’OFSP et des infor­ma­ti­ons en lan­ga­ge simp­le ici.

Y a‑t‑il des ris­ques de pénurie dans l’approvisionnement en médi­ca­ments antié­pi­lep­ti­ques ?2020–04-20T16:40:40+02:00

Com­me de nombreux médi­ca­ments sont pro­duits en Chi­ne ou que les princi­pes actifs sont four­nis par ce pays, beau­coup de gens crai­g­n­ent une pénurie de médi­ca­ments antié­pi­lep­ti­ques. Nous vous met­tons en gar­de cont­re de tel­les pénuries depuis un cer­tain temps déjà et vous recom­man­dons donc de maniè­re géné­ra­le de vous orga­niser une peti­te réser­ve personnelle.

Vous trou­ve­r­ez plus d’in­for­ma­ti­ons sur le site de la Ligue Suis­se cont­re l’Epi­lep­sie.

Je m’occupe d’une per­son­ne qui fait par­tie du grou­pe à ris­que. Com­ment puis-je me pro­té­ger et la pro­té­ger ?2021–01-08T16:39:07+01:00

L’OFSP recom­man­de ce qui suit :

  • Respec­tez les règles de con­du­i­te et d’hy­giè­ne.
  • Si pos­si­ble, restez à la mai­son si vous vivez dans le même ména­ge que la per­son­ne dont vous vous occupez.
  • Si vous ne vivez pas avec la per­son­ne dont vous avez la char­ge : Rédui­sez vos con­ta­cts au mini­mum pour dimi­nu­er la pro­ba­bi­li­té de trans­mis­si­on du nou­veau coronavirus.
  • Fai­tes savoir à vot­re entou­ra­ge de quel sou­ti­en vous avez besoin et acce­p­­tez-le. Ou con­ta­c­tez des orga­ni­sa­ti­ons com­me Spitex.
  • Par­lez à d’au­tres per­son­nes de vos expé­ri­en­ces, de vos pen­sées et de vos sen­ti­ments — avec vot­re famil­le, vos amis ou vos con­nais­san­ces, ou même avec des spécialistes.
  • Pré­­­pa­­rez-vous au cas où vous tom­be­riez vous-même mala­de : Déter­mi­nez — si pos­si­ble avec la per­son­ne dont vous vous occup­ez — un rem­pla­çant. Si pos­si­ble, notez ensem­ble ce qui est important afin que tout soit rapi­de­ment dis­po­ni­ble si vous tom­bez mala­de. Pro Aid­ants a pré­pa­ré und “Plan B”.

L’OFSP a éga­le­ment publié une fiche d’information. Elle vous indi­que ce que vous devez gar­der à l’e­sprit dans vot­re vie quo­ti­di­en­ne et quand les sym­ptô­mes apparaissent.

Com­ment trou­ver des grou­pes d’entraide ?2020–04-29T10:12:51+02:00

Vous êtes les bien­ve­nus pour nous con­ta­c­ter. Nous pou­vons vous fai­re rejoind­re des grou­pes d’en­trai­de pour l’é­pi­lep­sie ou, via MyE­pi­Coach, éch­an­ger des infor­ma­ti­ons avec les épi-coa­ches con­cer­nés. Vous pou­vez trou­ver d’au­tres grou­pes d’en­trai­de via selbsthilfeschweiz.ch/fr.

Quel­les sont les inter­ac­tions ent­re les médi­ca­ments antié­pi­lep­ti­ques et les médi­ca­ments cont­re le COVID-19 ?2020–07-07T17:24:23+02:00

Le Liver­pool Drug Inter­ac­tion Group, en col­la­bo­ra­ti­on avec l’hô­pi­tal uni­ver­si­taire de Bâle et le Rad­boud UMC (Pays-Bas), étu­die les inter­ac­tions des médi­ca­ments poten­tiels cont­re le COVID-19 et d’au­tres médi­ca­ments. Vous pou­vez trou­ver les der­niè­res infor­ma­ti­ons sous le lien suivant :

https://www.covid19-druginteractions.org/checker

Le tableau adap­té en réfé­rence aux médi­ca­ments antié­pi­lep­ti­ques peut être trou­vé ici.

En tant que per­son­ne att­ein­te d’épilepsie, puis-je et dois-je por­ter un mas­que facial ?2020–07-28T10:46:52+02:00

La que­sti­on si on peut por­ter un mas­que facial dev­rait être cla­ri­fié dans cha­que cas indi­vi­du­el. Si l’é­pi­lep­sie est bien rég­lée, on peut por­ter des mas­ques. S’il exi­ste de bon­nes rai­sons de ne pas por­ter de mas­que, il est pré­fé­ra­ble d’en dis­cu­ter avec un pro­fes­si­on­nel de la san­té. Ils peu­vent éga­le­ment vous four­nir d’un cer­ti­fi­cat médi­cal qui vous dis­pen­se de l’ob­li­ga­ti­on de por­ter un mas­que. De plus amp­les infor­ma­ti­ons sont dis­po­ni­bles sur le site web de la Ligue cont­re l’é­pi­lep­sie.

Puis-je me fai­re vac­ci­ner cont­re le COVID19 en tant que per­son­ne att­ein­te d’épilepsie?2021–02-24T15:40:44+01:00

En princi­pe, il n’y a pas de rai­son de s’opposer à une vac­ci­na­ti­on cont­re le COVID-19 dans le cas d’une épi­lep­sie exi­stan­te. On con­sidè­re que les ris­ques d’une vac­ci­na­ti­on sont plus fai­bles que ceux de ne pas rece­voir le vac­cin cont­re le COVID-19. L’épilepsie ne pré­sen­te pas à elle seu­le un ris­que accru, alors respec­tez les direc­ti­ves de vac­ci­na­ti­on pour vot­re grou­pe d’âge.
La Ligue suis­se cont­re l’é­pi­lep­sie recom­man­de éga­le­ment : “Tou­te vac­ci­na­ti­on peut déclen­cher des effets indé­si­ra­bles à court ter­me, tels que des maux de tête ou de la fiè­v­re. Com­me la fiè­v­re peut dans cer­tains cas favo­ri­ser des cri­ses d’épilepsie, nous recom­man­dons dans ce cas d’abaisser la tem­pé­ra­tu­re cor­po­rel­le à l’aide de médi­ca­ments rédu­i­sant la fiè­v­re (ou des mes­u­res phy­si­ques tel­les qu’envelopper les mol­lets avec du fro­id). Des inter­ac­tions ent­re le vac­cin et les anti­con­vuls­ants parais­sent extrê­me­ment peu probables.”

Une com­mu­ni­ca­ti­on détail­lée peut éga­le­ment être trou­vée sur le site web de la Ligue fran­çai­se cont­re l’épilepsie. Vous trou­ve­r­ez ici la décla­ra­ti­on join­te du IBW et de l’I­LAE en ang­lais.

Go to Top